Passionnés. Pédagogues. Dynamiques. Bénévoles. Voilà les adjectifs qui décrivent au mieux les ambassadeurs de l’Office de Tourisme Pévèle Carembault.

Ces femmes et ces hommes participent à l’organisation des animations de l’Office de Tourisme et partagent leurs connaissances avec les habitants lors de randonnées dans les communes. N’hésitez pas à les questionner, ils regorgent d’anecdotes et de témoignages sur le territoire. Vous pouvez aussi les rejoindre dans cette aventure… Si vous êtes intéressés, contactez l’équipe de l’Office de Tourisme !

  • AnneGadenne
    Coutiches

    Anne Gadenne

    Anne : "Etre ambassadrice, c'est faire découvrir les richesses du territoire"

    Vous l’avez peut-être déjà croisée sur l’un des chemins de balade de la Pévèle Carembault. Anne Gadenne est une passionnée de randonnée, une passionnée de nature, une passionnée de son territoire. Depuis 2015, la Coutichoise est ambassadrice pour l’Office de Tourisme Pévèle Carembault.

    « J’ai proposé mes services pour encadrer une randonnée sur mon village et on m’a demandé de devenir ambassadrice. Je me suis dit : « Pourquoi pas ! ». Après tout c’était l’occasion de découvrir un autre univers », sourit l’enseignante à la retraite. L’occasion aussi de pratiquer une discipline qu’elle affectionne : la randonnée pédestre dans la nature. « J’aime passer du temps dehors, prendre soin de mon jardin et aller me balader dans la campagne. » Son secteur favori reste les sentiers autour de chez elle, entre Coutiches et Bouvignies. Quoique… « Mes coins préférés de la Pévèle Carembault sont le Leu Pindu à La Neuville et l’Arbre-Echelle d’Ostricourt. Ce sont des souvenirs d’enfance. »

    Elle rejoint donc l’équipe d’ambassadeurs qui compte aujourd’hui une dizaine de membres sur l’ensemble du territoire. Leur rôle est de faire découvrir les richesses de la Pévèle Carembault et de coorganiser des animations lancées par l’Office de Tourisme. Parmi leurs principales missions, se trouvent l’organisation et l’encadrement de randonnées.

    « Le travail en amont me plait beaucoup car il faut faire des recherches sur le patrimoine local, les coutumes, les légendes, l’agriculture mais aussi contacter les associations et élus locaux. » Ces connaissances, elle les partage ensuite lors de la randonnée. Des arrêts sont prévus sur les parcours pour présenter des monuments et sites typiques aux marcheurs.

  • AlainBoraud
    Cysoing

    Alain Boraud

    Alain : « Être ambassadeur, c’est mettre en lumière notre patrimoine »

    « Je suis un défenseur de l’idée que l’on part souvent en vacances très loin alors qu’il y a des merveilles à découvrir à côté de chez soi. » Alain Boraud est un amoureux de la Pévèle Carembault. Pour montrer la richesse de ce territoire, le Cysonien de 67 ans a rejoint l’équipe des ambassadeurs de l’Office de Tourisme au moment de sa retraite.

    « Je n’avais aucune idée de ce que je pourrais y faire mais l’idée de participer à quelque chose dans mon quartier me plaisait beaucoup. Je n’ai pas d’endroit préféré mais j’apprécie beaucoup ce territoire de verdure parsemé de pâtures, de champs et de forêts. C’est aussi très vallonné et moi qui aime m’y promener en vélo, je sais qu’il y a des côtes … et aussi des descentes. »

    Partager ses connaissances
    Ancien directeur d’un foyer d’accueil médicalisé, Alain a appris à connaître la Pévèle Carembault grâce à ses rencontres et ses discussions avec les habitants. « Notamment avec les autres ambassadeurs qui ont toujours quelque chose à me faire découvrir sur le territoire » Ces connaissances acquises, il a décidé de les partager à son tour. « Être ambassadeur, ce n’est pas distribuer des chocolats, sourit l’homme. C’est faire découvrir et mettre en lumière notre patrimoine. La richesse de notre région est infinie. »

    Découvrir Cysoing

    Il participe donc à l’élaboration du programme annuel des randonnées de l’Office de Tourisme. Parfois, il encadre le groupe de marcheurs, d’autres fois, il le guide. D’ailleurs, le 14 mai, il avait prévu tout un programme pour faire découvrir Cysoing, cette commune qu’il aime tant, lors d’une randonnée de 8 km. Le rendez-vous est annulé mais ce n’est que partie remise.

Nos autres sites